Le Tout Nouveau Testament.

via Bienvenue dans la Caverne du Cinéma.

4,5/5 – Excellent.

Si vous vous attendez à vous payer une bonne tranche de rire, passez votre chemin, ce film n’est en rien une comédie burlesque. Contrairement à beaucoup d’avis négatifs que j’ai pu lire, j’ai beaucoup apprécié cette fable légère, poétique, humaniste et dont la réflexion sur la condition de l’être humain face à la conscience de sa propre mort est intéressante. Alors c’est vrai Poelvoorde fait du Poelvoorde, toujours un peu dans l’excès, ce qui peut en agacer certains. Mais peu importe, j’ai trouvé le jeu des acteurs particulièrement bon, mention spéciale à la jeune Ea et au diable les grincheux…

Le_Tout_Nouveau_Testament

Publicités

Les Dents, pipi et au lit !.

via Bienvenue dans la Caverne du Cinéma.

0,5/5 – Nul.

Les Dents, pipi et au lit, c’est exactement ce que j’ai fait après avoir visionné ce navet. Louise Bourgoin est aussi expressive qu’un poisson rouge et Arnaud Ducret en fait des tonnes en quadragénaire attardé.
Sans parler des cris inhumains des 2 gosses tout au long du film qui sont dangereux pour la santé auditive du spectateur. Une bonne grosse daube, à fuir !

Les_Dents_pipi_et_au_lit

 

Tout le Monde Debout.

via Bienvenue dans la Caverne du Cinéma.

5/5 – Chef-d’œuvre.

.« Tout le Monde Debout » est une comédie romantique avec en toile de fond un sujet difficilement abordable au cinéma dans un film de ce genre, à savoir le Handicap. Force est de constater que le pari est complètement réussi. Traité avec une pudeur extrême, Franck Dubosc a fait de son long-métrage un hymne à l’amour, une ode à la joie, empreint d’une tendresse infinie. Alexandra Lamy, d’une beauté subjuguante et ravageuse, habite son personnage avec une justesse sublime, dont la capacité à vous séduire et à vous émouvoir est épatante, elle rend hommage à elle seule à la Femme avec un grand F. La relation qui s’établit entre Florence et l’autre protagoniste principal, incarné également par Franck Dubosc (à la fois réalisateur, dialoguiste et acteur) rayonne par sa finesse et cela sans jamais tomber dans la mièvrerie. Pour ce qui est de l’humour, rire du Handicap n’est pas chose facile et pourtant là encore les choses se font sans lourdeur ni condescendance déplacées.
Pour son premier film, l’humoriste-comédien a dépassé ses propres limites et nous livre un Chef-d’œuvre.

Tout_le_monde_debout

Les Tuches 3

via Bienvenue dans la Caverne du Cinéma.

0,5/5 – Nul.

Comment réaliser, jouer et produire une telle aberration cinématographique… Le postulat de départ est complètement ridicule: Jeff Tuche président de la république… Que l’on prenne cette daube au premier degré ou au second (si il y en a un), ça ne fait pas rire et encore moins sourire. Aucune réplique ne fait mouche, les situations burlesques sont grotesques, un exemple: La scène du grille-pain pendant le conseil des ministres. C’est une atteinte à l’intelligence humaine de proposer une telle production, et encore plus de demander à payer pour la voir. Le cinéma Français peut tomber bien bas et avec « Les Tuches », je crois que l’on a touché le fond.

tuches 3